Penser sous la pluie [LOOK]

namasté

Voilà, le retour… j’aimerai être désolée de ne pas écrire régulièrement, mais je ne le suis pas. Je n’avais rien à raconter, si ce n’est me plaindre de mon mémoire qui attendait d’être écrit. J’aurai aimé dire que tout va bien, mais je suis épuisée. Je vous ai préparé quelques articles mais rien qui ne correspondait à mon humeur actuelle… donc au lieu de poster pour poster, il était plus simple de ne rien dire. Disparaître dans mes recherches exploratoires et mes plans de pré-mémoire bien trop compliqués pour ma petite tête… 

Mais me voilà. Comme écrire d’autres mots m’avaient manqué. Je ne me rappelais plus ce que c’était d’écrire naturellement… comme les mots viennent. Comme les pensées se présentent. J’aimerai tant avoir cette facilité, cette agilité littéraire quand je me trouve devant un cours, un devoir, un mémoire. J’aimerai ne pas avoir à chercher à être comprise… Ne pas me demander milles fois si tout est intelligible. Car voilà mon pire cauchemar est ma plus grande passion : l’écriture. J’aime écrire, j’aime lire … mais j’ai un souci de syntaxe scandaleux. J’ai des formules alambiquées qui me tournent dans la tête, des mots compliqués pour dire des choses simples et une incapacité chronique à dire les choses sans prendre des cheminements étranges. J’aime les longues phrases, les tirets, les virgules, les que, qui, quand … Et si cela n’a rien de dérangeant quand il s’agit d’écrire sur le blog, il semblerait que le système éducatif français déteste cela. Mon malheur depuis le collège… 

Tout cela pour dire, qu’au moment de faire ces photos, j’étais dans un état de fatigue pas permis, à peine maquillée et tout ça parce que je ne sais pas faire des phrases compréhensibles pour le système universitaire… Alors en attendant de trouver l’inspiration, j’ai décidé, avec ma jolie Tess aka Shiny Blondie, d’aller un peu penser sous la pluie.

J’AIME LE BRUIT DE LA PLUIE

En bonne lyonnaise, j’ai grandi avec les changements d’humeur de la météo. Un coup il fait beau et le lendemain c’est le déluge. Entre le vent et la pluie, je me suis habituée avec les années… Et j’ai même fini par tomber amoureuse de la pluie. Ses petits bruits sur le carreau, sa fraîcheur et son côté vivant… j’aime la pluie. Elle me permet de calmer mes ardeurs, de faire redescendre la pression, d’adoucir mes moeurs. Elle a ce quelque chose de musicale et de délicat, même dans la plus grande des averses j’arrive à me sentir bien. De toute façon je suis Cancer et j’ai un amour de l’eau pas très sain, donc ce n’est pas tout à fait étonnant que j’aime tant la pluie…

Alors Parapluie à la main, une petite jupe crayon que j’aime et mes émotions en vrac, je me balade dans les quais du Rhône en essayant de penser à autre chose. A tout sauf à mon pré mémoire qui a été insolemment difficile à rédiger quand les recherches ont été si « simples ». À tout sauf à mes petits soucis émotionnels. À tout sauf à l’état de mon sommeil.  

Je ne sais plus à qui, oú, quoi je me suis mise à penser mais une fois les photos faites, les histoires racontées et la balade finie, je me suis sentie libre et reposée. Là debout sur le quai parapluie en je me suis sentie légère comme je ne l’avais pas été depuis des jours. 

Tout cela pour dire l’effet curatoire qu’à la pluie sur n’importe lequel de mes maux, même les plus inavouables. Maintenant que la pluie est partie, que le soleil est de retour et que j’ai rangé mon parapluie je le sens d’autant plus. Ma légèreté et différente et je pense que cela en dit long sur nos états d’âmes… La météo joue avec nos coeurs, nous eveille ou nous rendort, noua renforce ou nous transforme. J’y suis sensible et quand on vit à Lyon c’est un don et une malédiction. Mais c’est ce qui rend la vie intéressante je suppose… Qu’elle aille au gré du vent, du soleil… Et surtout de la pluie 

Xx Aïda

1 Comment

    1. J’adore la pluie également, je trouve que ce bruit me calme beaucoup et je me sens mieux par la suite. Ça me rend rêveuse et j’aime bien être dans cet état d’esprit, lol

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *