On ne naît pas femme [LOOK]

namaste

« On ne naît pas femme, on le devient » c’est une citation de Simone de Beauvoir dans le Deuxième Sexe. Pour être tout à fait honnête, j’ai connu la citation avant de connaître le livre, et ce n’est que récemment que j’ai enfin pris le temps de commencer à le lire, pour enfin comprendre d’où lui est venu cette certitude. Car si je n’en connais pas la source, je ne reste pas moins d’accord avec cette affirmation.

Pour une personne qui est passé de garçon manqué à « femme », j’ai bien conscience que l’on ne naît pas dans une boite genrée, mais qu’on y entre avec le temps et les expériences. Enfant je n’avais qu’une envie : faire des bêtises et satisfaire mon inextensible curiosité. Des baskets, un pantalon et un t-shirt unisex étaient tout ce dont j’avais besoin… Puis j’ai grandi, changé et aujourd’hui je ressemble à & agit comme « une femme« . Parce que je ne monte plus dans les arbres au quotidien, je ne fais plus de VTT en pleine nature et je ne saute plus dans les flaques de boue (enfin… ça c’est la version officielle...). Je cherche à me faire belle, à être confiante et me montrer confiante. Je suis passée d’un comportement à un autre, d’un âge à un autre, d’une apparence à une autre, et je pense que je suis devenue « une femme » avec cette évolution…

Mais devenir une femme, est-ce juste une question d’apparence ? Ma mère et beaucoup de femmes seront d’avis à dire oui, tout est une question de vêtements, de maquillage, de coiffure, d’esthétique. Mais je doute que Simone de Beauvoir pensait ainsi. Donc voilà 5 choses qui font pour moi que l’on « devient une femme ». 

1. On sait tout gérer, même ce qu’on ne sait pas

On apprend avec les années à prendre des responsabilités, à être celle qui guide, qui materne. Il n’y a pas vraiment de mode d’emploi, mais peu à peu il semblerait qu’on soit obligé de le faire. Dans différentes situations, avec différentes personnes, pour différentes raisons, on apprend à prendre les choses en main, à avoir réfléchi à toutes les options en avance…

2. On prend conscience de ses responsabilités

Dans le même lignée, devenir une femme c’est prendre conscience de ses responsabilités. C’est pourquoi on apprend à tous gérer, car on se rend vite compte que si on ne le fait pas, personne ne le fera. Que ce soit en tant qu’amie, que mère, que soeur, que collègue, que copine, qu’épouse… on a des responsabilités à tous instants, plus ou moins grandes, mais pas moins importantes, et quand on commence à en prendre conscience, alors vient le moment de prendre les choses en mains et bon dieu que c’est difficile au début ! C’est difficile tout le long en fait…

3. On choisit sa place : femme, soeur, amie, amante, reine

En grandissant, les filles ont à choisir une voie, un chemin, un truc qui les représente. Sous différents p’tits noms, sous pleins de facettes, elles évoluent et trouvent leur place dans la vie. Certaines vont se sentir épanouie dans leur rôle d’épouse, de soeur, d’amie, d’amante, de patronne, de professeur ou d’étudiante. Il ne s’agit plus alors d’être celle qui fait le mieux dans un rôle par rapport à d’autres, mais d’être une meilleure version de soi même vis à vis de soi même. S’épanouir constamment et chercher à se dépasser. On pourra toujours parler de l’esprit de compétition entre femmes, mais c’est avant tout avec soi même que l’on est en compétition. NB : bien sûr que l’on peut se trouver dans plusieurs places différentes à la fois – reine c’est la place ultime en tout… on est toutes des reines. donc cqfd 😉

4. ON S’affirme par choix, pas par obligation

Devenir une femme c’est décidé d’un commun accord avec soi même que les jeans c’est une passion, pas un choix dû à la société. Qu’on porte des talons parce qu’on aime nos jambes allongés et se sentir grandie. Que ne pas porter de soutien gorge est agréable, pas forcément esthétique et pas spécialement un choix anti-sexiste mais un choix utile. Que nos cheveux au naturel sont aussi bien qu’un iroquois violet. Devenir une femme c’est se rendre compte que l’on est unique, s’assumer comme tel et l’affirmer à même la peau, le coeur, les actes.

5. On devient un exemple

On aura beau dire, on est tous l’exemple de quelqu’un. Et en tant que femme, nos comportements d’aujourd’hui, seront les exemples à suivre de celles qui auront à prendre ce chemin après. Quand j’ai commencé à assumer mes jeans, mon look féminin sans être stéréotypé et mon amour du minimalisme, ce n’était pas spécialement pour être dans une boite, mais c’était au regard de mes soeurs, mes copines, et un jour mes enfants et quiconque me prend comme exemple consciemment ou non. Assumer mes choix, accepter ses responsabilités, et prendre la féminité comme un truc qui s’apprend et non pas inné, c’est ça que je veux que les autres voient et prennent en exemple chez moi. Que ma soeur se dise qu’on peut être une femme en jean, qu’un col roulé n’est pas moche par essence, qu’on est femme qu’on ai les cheveux longs ou courts… 

Voilà ce qu’est « devenir une femme » pour moi, rien à voir avec l’apparence. Tout ce passe dans la tête et dans les actions ! De même que mettre des vêtements féminins ne fait pas de nous une femme par essence, on peut être une femme sans porter de talons, de maquillage et de robe ! C’est ça qui est beau !

Et pour vous ? c’est quoi « DEVENIR UNE FEMME » ? 😉

8 Comments

    1. J’aime bien votre façon de voir les choses et surtout cette liste qui caractérise une femme. C’est vrai que ça ne se fait pas d’un coup, mais petit à petit. Par contre, quand j’étais petite, je ne me suis pas comporté en garçon manqué.

    1. Hello ! Je découvre ton blog par le biais de la communauté RDVBAM Challenge et wouah ton article envoie du lourd ! J’aime beaucoup ton point de vue sur le sujet.
      J’ai été très longtemps un garçon manqué, en fait c’est le monde du travail qui m’a rendu féminine donc oui on ne naît pas femmes !
      Je vais visiter un peu ton blog !

    1. Cet article est super ! Je suis entièrement d’accord. Ce n’est pas juste une question d’apparence, ça va bien au delà :).
      Des bisous, Prunettte xx

    1. Hello ! Ton article est très intéressant. Quand je pense à cette citation je pense surtout à la socialisation (mais je n’ai pas le livre donc c’est une interprétation totalement perso).. Comme si le patriarcat avait crée un concept de « femme » et qu’on devenait femme en bouffant de la télé et des magazines. Je comprend le « devenir » du coup plus négativement. Et pour moi, pas mal de choses que tu cites sont plus devenir adulte que femme.
      Cette question est très compliqué en fait haha ! Il faut aussi que je me mette au bouquin, il devrait être obligatoire de l’étudier au lycée je pense, mais bon, il n’y a pas de femmes au programme de français…

      Bisous
      Mathilde’s Closet

    1. Hello ! Je suis totalement d accord avec toi devenir une femme n a rien à voir avec le physique mais surtout le mental les actions qu on mène les choix qu on Fait la maturité… 🙂 on devient une femme en se comportant comme tel ! Bisous
      Sarah du blog Le Carnet de Cerise
      http://lecarnetdecerise.com

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *