Roadtrip : 6 jours au Portugal

Bom dia

Comment allez vous ? Bien j’espère ! Moi super, fin février j’ai fait un superbe voyage de 6 jours sur les routes portugaises, et si vous me suivez sur Snapchat ou Instagram vous avez dû voir que j’ai pris pleins de photos et de vidéos. Tout ça pour partager avec vous ce voyage que j’attendais depuis très longtemps (non mais des vraies vacances hors de France ça m’avait manqué…). Mais avant de me mettre à raconter ma vie, parlons peu, parlons Portugal !

Ce Roadtrip en Famille, mon père nous l’a proposé y’a un moment et parce qu’il nous a formé à être fan de voyage mes frangins et moi, j’ai sauté sur l’occasion ! Les années précédentes ils avaient fait l’Italie, l’Irlande et jenesaisplusou sans moi car j’avais trop de boulot, et là j’ai préféré fermé mon ordi et faire un effort, me ressourcer, me sentir pleinement vivante ET SURTOUT EN FAMILLE ! Enfin, sans compter mon frère qui n’est pas venu finalement. J’ai donc élaboré le chemin, mon père conduisait et ma soeur… ma soeur m’a tapé sur le système pour que je n’oublie rien et prenne plein de photos ! Chacun son rôle. Alors un matin de février, nous étions près pour prendre l’Avion de LYON direction LISBONNE avec la TAP. De là nous avions une escale de 2 HEURES avant de rejoindre FARO en Algarve, où nous allions commencer notre roadtrip pour remonter à Lisbonne 6 jours plus tard !

WARNING : Avant que vous ne lisiez tout, sachez que je voyage -perso- avec mes yeux de curieuse et un amour pour l’architecture et la nature que j’ai du mal à réfréner ! A la fin de l’article, je noterai quelques conseils de voyage et adresses sympas, mais cet article sera surtout un ramassis de photos de l’Océan (mon amour) et des villes qu’on a vu sur la route ! #SorryNotSorry j’ai découvert que le Portugal est avant tout un pays qu’on ressent par ce qui le compose avant ses magasins ou ses restaurants ! 😉

JOUR 1 : FARO & L’ALGArVE

Notre arrivée à Faro s’est fait aux alentours de minuit, nous étions tous les 3 crevés donc direction l’hôtel à quelques kilomètres (5 je crois – c’est important pour la suite) où nous sommes tous tombés de sommeil. Sur mon Instagram j’ai mis une petite photo avec la frangine de notre arrivée car nous étions seules dans une chambre alors forcément, on a fait les idiotes, c’était marrant ! Le lendemain, petit déjeuner à l’européenne (à part des pastel de Nata, une spécialité portugaise) et check-out matinale ! Mon père ne nous avait pas prévenu mais il voulait que l’on marche le long de la lagune jusqu’à l’aéroport (d’où le kilomètrage nécessaire). Au début… On était pas chaude haha mais finalement ça valait le coup car j’ai vu ce que j’étais venu voir… Les maisons aux couleurs chatoyantes, les cactus, le mimosa, les champs d’orange et la lagune.

portugal-fragine-faro

Elodie en mode « Instagrammons tout. Jusqu’à ma soeur qui me prend en photo »

portugal-fleurs-faro

un pays au temps des mimosa

portugal-maisons-faro
portugal-architecture-faro
portugal-bateau-faro

Le chemin a été assez court finalement ! Et une fois à l’Aéroport (j’écris ça comme ça parce que Elodie je te vois lire, et oui je dis Aréoport et j’m’en fiche d’abord). Là bas nous avons récupéré une voiture de location dont j’ai oublié la marque et le nom, et LET’S HIT THE ROAD… jusqu’à Faro centre ! Et oui, nous ne sommes pas allés loin au début, car quitte à être dans le coin, autant visiter.  Et puis il était à peine midi ! Nous avons donc pris le temps de découvrir Faro, son port, ses rues tantôt pavées, tantôt colorées, tantôt les deux… Et j’ai eu une sensation bizarre de retrouver à Faro, le même esprit architecturale que les maisons qu’on voit sur les photos de la Havane à Cuba. Mais en moins délabré… enfin ça dépend où. En tout cas j’ai adoré le côté coloré, vivant et surtout sans prétention ! Les immeubles ne cherchent pas à toucher le ciel et la ville est calme tout en étant vivante. 

portugal-immeuble-faro

L’architecture de la plupart des immeubles de Faro – Blanc et Couleur + Ornements très travaillés = J’adore portugal-cigogne-faro portugal-iglesia-faro

La Iglesia de Nossa Senhora do Carmo

portugal-ruelles-roses-faro
<br> Les couleurs que j’ai le plus souvent trouvé dans la ville était le Rose, le Jaune et le Bleu ! Je ne sais pas si cela a un sens particulier mais j’ai trouvé ça très beau et vivifiant ! En France, surtout à Lyon et Paris, je vois beaucoup trop de gris partout… c’est fatiguant -surtout en hiver-.

La mairie de Faro, héberge le Musée d’Archéologie

portugal-faro-mairie

portugal-faro-love-faro portugal-faro-train
portugal-faro-moi
portugal-faro-clocher
portugal-rue-blanche-faro
portugal-eglise-faro
portugal-porte-verte-faro

Igreja da Sé – vous pouvez monter sur le toit voir la vue ou entrer à l’intérieur, c’est magnifique ! surtout la vue

portugal-sur-les-toits-faro

JOUR 2 : LAGOS

Après une visite exhaustive de Faro, nous avons pris la route le long de la côte pour rejoindre LAGOS où nous passions notre seconde nuit ! Pour être honnête, j’aurai pu prendre de photos de la côte et des villes que l’on a croisé, mais pas grand chose à voir en fait car ce sont surtout des petites villes balnéaires qui ne sont « en vie » qu’à la saison touristique ! Donc pas en février… Il y aura quelques images néanmoins dans la vidéo liée à cette article 😉 Ainsi, vous voilà à Lagos, après même pas 2h de route au final, pour découvrir une petite ville cotière vraiment sympa et agréable ! Et surtout : avec l’océan qui frappe juste à ses pieds. 

C’est la première chose que j’ai repéré en arrivant dans la ville : la plage. Pour la petite histoire, je n’ai pas mis les pieds dans l’eau depuis… tellement longtemps que je ne m’en rappelle pas ! Enfin je crois que c’était au Sénégal, il y a donc plus de 4 ans. Donc la frustration était énorme, je suis une amoureuse de l’eau. C’est mon élément, qu’est ce que j’y peux. Donc dés que nous sommes arrivés, j’ai voulu me baigner, mais première chose : nous sommes allés nous installer à l’Auberge de Jeunesse OLIVE HOSTEL !

portugal-lagos-olive-hostel

67 rua da Oliveira – réservé sur hostelworld.com

Situé dans le coeur de la ville, c’est une grande maison, où nous avons été accueilli par une femme un peu trop énergique mais très sympa qui tient l’établissement… Et si je n’ai aucune photo de l’intérieur c’est pour une seule et bonne raison : ce n’était vraiment pas mon truc. A vrai dire, c’était très bien pour dormir… et filer le lendemain matin. L’esprit du lieu est très Bobo-hippie mais d’une manière exacerbée qui a eu du mal à me charmer. Mais bon, ce qui compte c’est que mon père et ma soeur ont pu bien dormir (insomnie pour ma part) et qu’on a rencontré Un français en pélerinnage, un italien venu en roadtrip, un suédoise ou allemande (j’ai oublié) venu en vacances et deux anglaises à la recherche de woofing… C’est l’avantage de l’auberge de jeunesse !

portugal-lagos-rempart

Les restes de ce qu’étaient les remparts de Lagos (il y a un bar dedans maintenant d’où le signe néon)

portugal-lagos-porte

Le mini fort au bord du port – N’étant pas très fan de canons, on est pas entré mais c’était joli à voir

A part ça, nous avons profité que les nuits ne sont pas froides au Portugal pour aller marcher un peu ! Lagos est une ville très agréable, avec plein de petites ruelles, des petits restaurants sympa comme tout et plein de grandes fresques sur les murs ! Un truc que j’ai adoré tout le long du voyage d’ailleurs c’est le street-art au Portugal ! On en a trouvé dans quasi toutes les villes que l’on a visité, et chaque fois c’était des oeuvres d’art. Et Lagos n’était pas en reste de ce côté là ! Après avoir marché dans les rues, nous avons fait notre premier bain de l’année (pas le dernier, je ferai tout pour ça) et avons suivi la côte à pied sur 1 ou 2 kilomètres. 

portugal-port-lagos-faro

portugal-plage-lagos

portugal-lagos-praia

La nuit passée, nous avons repris la voiture et en route pour la pointe du Portugal : La Punta de Piedade que je voulais absolument voir, pour l’escalier dans la roche qui est dans les photos suivantes !

portugal-far-st-vicente

Le far de Saõ Vicente

portugal-lagos-ponta-de-piedade-ocean
portugal-lagos-ponta-de-piedade (2)
portugal-lagos-ponta-de-piedade-escalier portugal-lagos-ponta-de-piedade
portugal-bout-de-leurope
portugal-falaises

Le bout du monde de l’Europe a des airs de Bretagne, ça m’a fait du bien

portugal-ponta-piedade-ocean portugal-lagos-ponta-elodie

JOUR 3 : ZAMBUjEIRA

Pour remonter à Zambujeira Do Mar, on a fait une halte à la pointe du Portugal, à Salger pour voir le Far et les falaises autour. Le far de Saõ Vicente que l’on voyait au dessus, se trouve donc à la pointe du portugal et quand on remonte la côte à partir de là il faut deux petites heures pour rejoindre Zambujeira où nous passions notre troisième nuit ! Etant donné que nous avions tout notre temps, nous avons fait plusieurs haltes pour photographier, filmer et surtout nous baigner ma soeur et moi ! Des fois j’me dis que j’ai de la chance que notre père soit patient vu les gamines qu’on est.

NOTTA BENNE : j’ai pris des photos du haut des falaises tout autour là… mais j’ai la peur du vide, et je vais être sincère, c’était une épreuve psychologique et maintenant que je les regarde à nouveau ça fait encore un noeud à l’estomac… je les rajouterai ultérieurement si j’arrive à les éditer… Désolée

portugal-ponta-piedade-surfeur

portugal-Praia-do-Telheiro

Praia do Telheiro est une petite pétite difficile d’accès mais qui vaut le détour

portugal-LA-plage-secrete

portugal-Praia-do-telheiro-top

Après avoir trouvé une superbe plage de sable fin (mais aussi de vagues violentes), nous sommes entés dans le parc Naturel de Sudoeste Alentejano e Costa Vicentina. Une grande réserve naturelle avec une faune et une flore superbe ! Zambujeira se trouve dans le parc naturel et il a fallu qu’on en traverse un bout (quand on avait des routes, et qu’on passe autour) pour rejoindre la ville. Au même titre que les villes balnéaires que l’on avait vu dans l’Algarve, c’est une ville assez vide hors période touristique. Les magasins ferment tôt et les café/restaurants ouvrent tard. Néanmoins la ville est belle et calme et c’était très agréable à visiter, de jour comme de nuit.

Nous avons logé dans un Abritel sur place. Une maison d’un habitant qu’il louait… Pour la petite histoire, en arrivant la porte était fermée et personne pour nous accueillir. Nous avons essayé de contacter le propriètaire… Quand nous lui avons dit que nous étions arrivés, il a répondu par un sms « GREAT ! » sans plus d’information sur comment entrer… Il lui a fallu plusieurs sms pour nous dire que la clef était en fait sous le paillasson. Personne n’avait pensé à regarder vu qu’il nous avait rien dit alors on a pas commenté haha

portugal-zambufeira-street

Notre Abritel dans le coeur de Zambujeira – réservé sur abritel.com

portugal-porte-maison

portugal-zambufeira-coast
portugal-zambujeira

Zambujeira do Mar est une ville cotière très blanche, et j’ai pas pu m’empêcher de la comparer aux villes méditerannéennes

portugal-zambufeira-place

Le lendemain matin nous avons pu découvrir Zambujeira do Mar, une ville vide mais calme et agréable et je pense qu’elle doit être tout aussi agréable quand il y a du monde et de la chaleur humaine ! Comme nous étions là pour marcher et voir le paysage, nous avons pris le chemin de la plage -très rocheuse- et puis avons été visité un tout petit bout de la réserve naturelle dans laquelle se trouve la ville.

 

portugal-zambufeira
portugal-zambufeira-falaise

portugal-zambufeira-plage portugal-zambujeira-rochers portugal-la-route-cotiere

J’ai mis plein d’images surtout dans la vidéo, mais là, au bord, y’avait au moins 20 mètres en dessous… j’étais pas sereine du tout.

L’étape : SINES

Les remparts entourant la demeure de Amerigo Vespucci (je crois qu’ils sont fans de lui, il a même sa statue)

Si vous savez qui est cet homme… on a pas trouvé mais c’était tellement beau…

Le passage par Sines était une façon de faire une pause sur la route sur notre chemin jusqu’à Setubal, nous ne sommes restés qu’une petite heure donc j’aurai du mal à vous parler de la ville mais j’ai trouvé amusant l’importance qu’Amerigo Vespucci semblait avoir ici. Plus ! Le port industriel est tout près des plages, mais elles sont ultra clean. C’est assez perturbant car (sans être mauvaise langue) je n’ai jamais vu une plage propre à toute heure de la journée tout près d’un port industriel ^^ ou même au bord de l’océan Atlantique.

JOUR 4 : SETUBAL

Après quelques heures de route le long de la côte, nous avons rejoint Troià, une ville balnéaire où l’on a pu prendre un ferry jusqu’à l’autre rive, à Setùbal. Cette ville de bord de mer est comme un grand port avec de vieux immeubles, des couleurs vives qui rappellent quasiment toutes les villes qu’on a croisé auparavant et un esprit un peu moins tourstique que le reste de la côte. 

Nous sommes arrivé assez tard donc nous avons simplement posé la voiture, et rejoint l’Hostel où nous avons passé la nuit ! Je n’ai pas eu de cliché clair à l’appareil photo mais sur mon instagram vous pourrez voir quelques photos du Day Off Hostel de Setubal.

Puis nous sommes partis découvrir un bout de la ville de nuit… et sincèrement, ça valait le détour. Le calme, le bruit de l’océan et la ville qui est faite de petites rues et d’une ambiance très agréable. Je me serais presque cru en été.

 

portugal-setubal-nuit

Setubal de nuit

portugal-setubal-elodie

Minimoys de nuit

portugal-setubal-cafe

Le café était bon, les gâteaux encore plus… et je suis incapable de me souvenir du nom du lieu, Sorry 🙁

Une petite chose que je n’ai pas dit précédemment et que j’ai « adoré » au Portugal c’est la propreté de ce pays. Les villes sont propres, les campagnes sont propres, les plages… J’en parlais avec mon père, le pays n’est pas « riche », il est même en crise économique sous certains regards… Mais le pays n’a rien d’un pays en décrépitude. Les routes sont entretenues, les gens prennent soin de leur environnement et de la faune sauvage. J’ai été surprise de découvrir un pays qui garde beaucoup de chaleur et de dignité et d’amour de lui même (il faut aimer son pays et ses villes pour les garder aussi belles et propres) malgrè la crise économique. Certes on a pu voir des immeubles qui tombaient en ruine, mais même là ça n’avait rien de repoussant, c’était une part de l’histoire des villes… Bref j’ai été charmé par un pays qui se montre accueillant avec ce qu’il a sans chercher à en faire plus. 

Bref Setubal était une aussi belle que les autres villes, ci ce n’est plus charmante car semblant moins touristique. Nous avons pris la route pour découvrir les plages de l’Océan Atlantique qu’on nous a conseillé… C’était amusant de prendre les petites

portugal-homme-qui-regardait-la-mer

L’homme qui regardait la mer

 

portugal-setubal-plage
portugal-setubal-plage-secrete

La « plus belle plage du portugal » à la sortie de Setùbal (le gérant du café dontj’aipluslenom l’a dit) : Praia de Albarquel

portugal-plage-secrete-setubal portugal-moulin-bord-de-retour portugal-setubal-cachée

Une autre très belle plage (j’envie les proprios des maisons là bas) : Praia del Apertuche

JOUR 5 & 6 : LISBONNE

Lisbonne était ainsi la dernière étape du roadtrip en trio. On a déposé la voiture directement en arrivant en ville car c’était inutile de la garder. Même si on a passé notre séjour entre auberge de jeunesse, hostel et chez l’habitant, nos dernières nuits ont été dans un Hotel en bordure de ville ! Pas de photo de la chambre là encore, car je vous avouerai que c’était un peu inutile ! On a donc posé nos affaires à l’Hotel, pris le temps de nous poser et hop en balade en ville, tout sac et appareil photo sortis. 
portugal-lisbonne-arche portugal-barcelona -tram25

Le tramway 25 à la Praça do Comércio

portugal-lisbonne-place-toursite

Le meilleur gâteau au chocolat que j’ai mangé depuis… Toujours. CHEZ LANDEAU CHOCOLATE

portugal-lisbonne-americano-pastel

Pastel de Nata et Cafe Americano – A manger sans modération

portugal-lisbonne-patisseries

portugal-lisbonne-building-rose
portugal--lisbonne-tour-panoramique
portugal-lisbonne-tramway

Le tramway 25 et 28 sont des symboles de la ville -nous n’avons pas pu le prendre car par contre il est très touristique

le TimeOut Market de Lisboa – j’étais surprise de le découvrir car je pensais que c’était 100% londonien

El Barrio de Alfama depuis le pied du Castelo de Sao Jorge

Les restes du Carnaval qui se passaient pendant notre séjour (mais qu’on a réussi à rater comme on était sur la route)

Musée d’Histoire Naturelle et des Sciences de Sciences

Castelo Sao Jorge – il y avait trop de monde pour y entrer mais les rues autour sont chous

Voilà donc 6 jours bien remplis et surtout tellement… inexplicablement beaux ! Pour l’amoureuse de voyage que je suis, c’était juste magique et paisible et il fallait que je partage tout ça ! Et donc pour clôturer cette article, quelques conseils que j’ai grapillé pour vous sur la route.

  1. Les portugais (les locaux, pas ceux qui vivent dans les quartiers ultra-touristiques) sont parfois francophones ou/et anglophones, alors n’hésitez pas à tenter le coup avant de sortir un mini-dico
  2. On dit BOM DIA pour bonjour, BOM TARDE pour le soir et BOA NOITE pour bonne nuit, OBRIGADO pour Merci dit par un homme et OBRIGADA pour Merci dit par une femme (ça fait toujours plus poli et ça tient pour notre Merci et notre Derien)
  3. Les café americano ne sont pas aussi léger qu’en France, je préviens car j’me suis retrouvée avec une sacrée dose de caféine d’un coup un soir, bah l’accro que je suis était ravie mais surprise
  4. Armez vous de vraies chaussures de marche ou bonnes baskets, pas des mini-shoes de ville si vous partez en balade. Lisbonne est toute en montée et descente et la côte est très rocheuse donc faut pouvoir tenir au sol 😉
  5. Télécharger en mode Hors connexion les cartes MAPS des endroits où vous allez est plus que recommandé, même si CityMapper était très bien/suffisant pour Lisbonne
  6. Niveau WIFI, y’en a quasiment partout sous plein de formes dans cette région car  (je vous le donne en mille) c’est très touristique !
  7. Les meilleures plages sont celles qui sont les plus difficiles à atteindre ! Suivez les surfeurs !
  8. Renseignez vous bien sur ce que vous pouvez mettre en soute ou en cabine, j’ai eu des mauvaises surprises et notamment pas de porto pour les potos cette fois ^^

ET UNE VIDEO ! Pas de blabla, juste des images et une petite musique … ENJOY

 

10 Comments

    1. Ca donne beaucoup trop envie de découvrir ce pays, j’y suis allée qu’une fois, mais là je le mets sur mon interminable liste ! 🙂

    1. J’attendais ton article avec impatience ^^. Je suis allée au Portugal en septembre dernier et j’en garde un magnifique souvenir. Je ne m’attendais pas à avoir un tel coup de cœur pour ce pays et c’est chouette de voir de belles images dessus, cela donne envie d’y retourner.
      Mention spéciale pour le gâteau de chez Landeau qui est effectivement délicieusement bon 😀

      1. Ahah désolée pour le temps que ça a pris! c’était dur de choisir les photos ou même les bons mots !
        J’ai vraiment été charmé, et j’hésite à vite y retourner, découvrir Porto et tout le nord du pays !
        ET OUI ! ce gâteau était trop miam !

    1. Merci tu m’as donné envie de le faire ce voyage dont mon entourage me parle tant …à Bientôt !

      1. Heureuse que cela te plaise ! Le voyage vaut le détour et ce n’est pas si cher de s’y rendre donc si un jour tu as l’occasion de voir tout ça par toi même, je te conseille de foncer 😀
        bises

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *